jeudi 16 février 2012

Images du monde du travail : Constantin Meunier

Constantin Meunier nait à Ixelles (Bruxelles) en 1831 et commence sa carrière par la peinture religieuse. C'est en visitant le Borinage, qu'il devient militant socialiste au Parti Ouvrier et qu'il commence sa carrière réelle de peintre du travail.
Le Borinage est la région de Wallonie située entre Mons et Charleroi qui a donné sa richesse à la Belgique entre 1830 et 1914, grâce au charbon et à la sidérurgie. Un exemple caractéristique de ces usines est le Grand Hornu, transformé depuis en musée d'art contemporain.


A partir de cette rencontre avec le monde du travail, tout au long de sa vie, Meunier va le représenter, exaltant en même temps sa beauté et sa dureté. D'abord peintre, il se consacre à la sculpture à partir de 1885. Ce sont ses sculptures qui lui apporteront la célébrité.


Théo van Rysselberghe. Portrait de Constantin Meunier.
Huile sur toile.



On a souvent parlé de l'art de Constantin Meunier comme d'un réalisme social mais il va beaucoup plus loin lorsque lui-même parle de "beauté tragique et farouche" lorsqu'il décrit les travailleurs du Borinage. La majorité des ouvriers représentés par Meunier ne sont pas des hommes abattus et fatigués mais des athlètes fiers de leur travail. L'œuvre de Constantin Meunier est une épopée du travail, celle du socialisme qui affirmait que le travail ennoblit l'homme.
Constantin Meunier est mort à Ixelles en 1905, unanimement admiré.


Monument du Travail. Mario Knauer 
architecte. Bruxelles, 1930.


Le Monument du Travail a connu un destin erratique. Meunier a travaillé entre 1890 et 1902 aux bronzes et aux hauts-reliefs en pierre. Plusieurs architectes avaient été pressentis pour édifier le bâtiment, notamment Henri van de Velde. Il faudra attendre 1930 pour que le monument soit édifié mais absolument pas selon les vœux du sculpteur.


L'Industrie, Monument du travail. Haut-relief.



La Moisson, Monument du Travail. Haut-relief.



Hiercheuse descendant à la fosse. huile sur toile.




On appelait hiercheuse en Belgique, les ouvrières qui tiraient les wagonnets de charbon.

Puddleurs au four. Huile sur toile.


On appelait puddleurs, les ouvriers chargés de remuer le minerai de fer pour donner la fonte de la meilleure qualité possible. Les puddleurs constituaient "l'aristocratie" des ouvriers siderurgistes.

Le semeur. Bronze.


Le 4 mars 1887, un coup de grisou frappe une mine située dans la région de Quaregon (à côté de Mons). 120 morts sont comptés. Meunier est sur place et est frappé par le désespoir d'une femme devant le corps de son mari. Il reprend alors le thème de la Pieta pour composer son œuvre.

Grisou. Plâtre bronzé, 1889.



Débardeur. Bronze, 1898.




Tête de Christ. Bronze, 1900.




L'ouvrier métallurgiste. Bronze. 1890.


Les cigarières. Huile sur toile.




Le marteleur. Bronze.




Puddleurs au four. Bronze, 1893.




Mineurs-Borinage. Dessin, 1896.




Profil de femme. Bronze.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire