samedi 11 février 2012

Deux pionniers du cinéma : Méliès et Griffith

Georges Méliès nait en 1861 dans une famille de la petite bourgeoisie parisienne. Après ses études, il travaille dans la fabrique de chaussures de son père. Celui-ci l'envoie à Londres pour améliorer son anglais. C'est là qu'il apprend la prestidigitation. Devenu journaliste et caricaturiste, il rachète le Théâtre Robert Houdin grâce à un héritage.


Deux affiches pour des spectacles au Théâtre 
Robert Houdin, à l'époque de Méliès.



Georges Méliès. Illusions au Théâtre Robert Houdin
Encre et aquarelle.


En 1890, il crée l'Académie de prestidigitation qui devient la Chambre syndicale de la prestidigitation en 1904.

Photographie de Georges Méliès en 1890.



Le 28 décembre 1895, il assiste à la première séance de cinématographe Lumière dans le Salon Indien du Grand Café. Il est ébloui et il comprend tout de suite ce qu'on peut faire de cette invention.


Photographie du Salon Indien du grand Café, état actuel.




Photographie du Salon Indien durant les 
projections du cinématographe Lumière.




Affiche pour les représentations du 
cinématographe Lumière.




Il fonde une compagnie, la Star Film et entreprend dans sa propriété de Montreuil, la construction de ce qui sera le premier studio de cinéma au monde, en 1896.

Photographie du studio Méliès à Montreuil.



Il tourne entre 1896 et 1914, plus de 400 films d'une durée de 2 à 16 minutes. Il invente le cinéma de fiction, le cinéma fantastique et ses trucages. Tous ses films sont colorés à la main. Son chef-d'œuvre reste Le voyage dans la lune, tourné en 1902 et qui dure environ 16 minutes.


Deux photographies tirées du Voyage dans la Lune, 1902.





Photographie tirée du Voyage à travers l'impossible, 1904.




Une photographie tirée de A la conquête du Pôle, 1912.




Deux extraits du Voyage dans la lune, version restaurée.





Version intégrale de A la conquête du Pôle.




A partir de 1914, les problèmes financiers s'accumulent. En 1923, Méliès doit vendre sa propriété de Montreuil. La majorité de ses films sont brûlés pour en récupérer l'argent.


Photographie de Georges Méliès vers 1920.




Pour subvenir à ses besoins, il tient une petite boutique de jouets et de confiseries dans la gare Montparnasse. Il meurt d'un cancer en 1938.


Georges Méliès dans sa boutique 
de la gare Montparnasse.




Un autre immense pionnier du cinéma est David Wark Griffith. Il nait en 1875 dans le Kentucky d'un père officier dans l'ancienne armée sudiste. Il meurt lorsque le jeune David a 10 ans. La famille sombre dans la pauvreté et il commence à travailler à 15 ans en faisant tous les métiers. Il devient acteur et réalise son premier court métrage en 1908.


Photographie de David Wark Griffith.




C'est lors des tournages de plus de 400 courts métrages qu'il découvrent les premières grandes stars de l'époque comme Douglas Fairbanks ou Mary Pickford.


Photographie de Griffith en compagnie de 
Marie Pickford, Douglas Fairbanks 
et Charlie Chaplin.




Griffith est le premier cinéaste à travailler à Hollywood. En 1913, il tourne son premier long métrage (60 minutes), Judith of Bethulia. Il se fâche avec la compagnie qui l'emploie et rentre à la Mutual Film et tourne plusieurs long métrages. 
En 1915, il tourne Naissance d'une Nation, qui dure plus de 3 heures et raconte la Guerre de Sécession. Ses sympathies racistes et son apologie du Ku Klux Klan n'empêche pas l'immense succès du film et provoque la renaissance du Klan.


Photographie tirée du film Naissance d'une Nation.




Violemment choqué par les accusations de racisme (tout à fait légitime lorsqu'on visionne le film) dont il s'estime victime, il tourne en 1916, Intolérance. Le film dure 3 heures et a nécessité des moyens gigantesques.

Photographies tirées de Intolérance.





Photographie de Griffith durant un tournage.




A partir des années 20, c'est la dégringolade. Elle est due, d'une part à l'échec financier de ses films et d'autre part à son alcoolisme. Il meurt à Hollywood en 1948.


Photographie de Griffith en 1924.




Griffith est un immense cinéaste qui a révolutionné le montage cinématographique. Il est un pionnier qui a joué un rôle phare dans l'évolution du 7ème art.

Version intégrale du film Intolérance.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire