lundi 5 mars 2012

Porcelaines de Thuringe

J'ai déjà fait remarquer dans un autre article que la majorité de la porcelaine dite de Saxe venait en réalité de Thuringe. De très nombreuses manufactures, produisant parfois des pièces d'une qualité équivalente à celles de Meissen ou de Dresde , ont été actives entre 1880 et 1920. Il n'est pas question, bien sûr, de toutes les évoquer, mais plutôt de s'attarder sur quelques unes de ces fabriques dont la majorité n'ont pas survécu aux convulsions de l'histoire.
Si il ne fallait citer qu'une de ces fabriques, il faudrait retenir Erdmann Schelgelmilch. Cette entreprise fut fondée à Suhl en 1861 par Leonard Schlegelmilch (1823-1898) et dénommée ainsi en l'honneur de son père Erdmann Schlegelmilch (1782-1844). 
A l'époque, Suhl était une ville de 40 000 habitants environ située dans la Thüringer Wald à 30 km au sud-est de Eisenach et 40 km au sud-ouest d'Erfurt.


Deux cartes postales anciennes de Suhl.



L'entreprise fabrique des pièces de services de table et des statuettes. En 1899, la firme est reprise par Julius Martin Schlegelmilch. L'entreprise fait à cette époque, des pièces qualité exceptionnelle, qualité qui va perdurer jusqu'à la Première Guerre Mondiale. En 1913, l'entrepris compte 360 employés. Les pièces sont le plus souvent commercialisées sous le nom de Royal Saxe.
Le style des vases oscille entre le néo-baroque et l'Art Nouveau. Les décors sont assez chargés avec des réhauts de dorure. De nombreuses pièces sont ornées d'un médaillon avec un portrait de femme, souvent tiré d'un tableau. Certains de ces portraits se retrouvent sur des séries différentes. On peut trouver aussi des décors mythologiques ou des scènes, là-encore adaptées de tableaux célèbres. Certaines pièces présentent un décor végétal ou animal, mais elles sont plus rares dans la production.


Série de vases à portrait de style néobaroque. 
Vers 1895-1900.


Collection personnelle.


Deux aiguières à décor féminin.



Série de vases à décor féminin de style Art Nouveau.





La manufacture Erdmann Schlegelmilch produit aussi des services à thé ou à café comme ce service à décor japonais.


Deux pièces à décor de Mendiants du peintre espagnol 
Bartholomé Esteban Murillo (1617-1682).



Vase à décor tirée du tableau Mme Vigée-Lebrun et sa fille
d'Elisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842).


Trois pièces à décor mythologique.




Deux assiettes à décor symboliste, l'Automne et l'Hiver.


Deux vases à décor d'oiseaux.



Pièces à décor de roses.




Paire de vases à décor de feuille d'arum typiquement 
Art Nouveau. Sans doute vers 1910.

Collection personnelle

Après la Grande Guerre, l'entreprise produit essentiellement des flacons pour les lampes à parfum Aerozon dont le siège est à Berlin. Après la crise de 1929, l'activité va baisser progressivement et la manufacture fermera en 1937.
Ilemenau est une autre de ces villes moyennes de Thuringe qui fabriquaient de la porcelaine durant la Belle Epoque. Ilmenau est située à une vingtaine de kilomètres à l'est de Suhl. Pour la petite histoire, c'était une ville très appréciée par Goethe.


Carte Postale ancienne de Ilmenau en 1907.



La manufacture Galluba & Hofmann a été créée en 1888. Elle a fabriqué de nombreuses pièces de haute qualité mais est surtout connue pour ses bustes de poupées de collection en porcelaine.


Photographie des anciens bureaux de 
Galluba & Hofmann à Ilmenau.




Reconstitution d'une poupée avec le buste fabriqué par Galluba & Hofmann.





L'entreprise va bien se développer jusqu'à la Guerre de 14-18. La qualité de sa porcelaine va lui valoir une mention très honorable à l'Exposition Universelle de 1900 à Paris. Sa fabrication est essentiellement exportée en France et aux Etats-Unis. En 1913, elle compte plus de 300 employés. C'est la période la plus prospère de l'entreprise.
Outre les poupées en porcelaine, sa production se divise en deux style bien distincts : un style assez traditionnaliste qui mêle le néo-baroque et le Romantisme et une production très marquée par la Sécession. Ces dernières pièces sont des réussites dues en grande partie à l'arrivée d'un sculpteur et designer dans l'entreprise, Siegismund Wernekinck (1872-1921). Cet artiste a travaillé pour plusieurs manufacture et est surtout connu comme sculpteur animalier. C'est lui qui a amené la modernité chez Galluba & Hofmann.


Siegismund Wernekinck. Lionne et Serpent
Bronze, 1904.




Siegismund Wernekinck. Singe au sommet 
d'un tronc. Bronze, 1910.




Siegmund Wernekinck. Faucon. Bronze, 1912.


Statuettes de style Rococo rappelant les pièces 
de la fin du XVIIIème siècle.



Collection personnelle

Galluba & Hofmann produisent aussi des vases avec des médaillons de style romantique qui font un peu penser aux vases de la maison Erdmann Schlegelmilch.




Certaines pièces sont particulièrement originales, telle cette bonbonnière décorée de deux Cerfs-Volants mâles (Lucanus cervus) en train de s'affronter, d'un style très réaliste.


Ce sont les tons pastels qui sont utilisés pour les les vases de style Sécession, en général à dominante de gris. Les décors sont géométriques ou floraux d'une grande stylisation. Ces pièces, aux formes épurées, donnent une impression de belle élégance.







Collection personnelle.

A partir de l'intervention de Siegmund Wernekinck, autour de 1910, le style des statuettes se simplifie et s'inspire de la Wiener Werkstätte. Certaines pièces préfigure l'Art Déco.

Modèle de  Wernekinck. Chien Barzoï. Vers 1910.


Trois statuettes produites entre 1910 et 1920.




La Première Guerre Mondiale porte un coup très dur à la maison Galluba & Hofmann dont les exportations se sont effondrées. Après la guerre, la production reprend mais d'une façon moins importante. Il y a 130 ouvriers en 1930. La crise de 29 est le coup de grâce, comme ce fût le cas pour beaucoup de porcelaineries allemandes. L'entreprise ferme en 1937.
J'ai peu d'informations sur la troisième manufacture que je vais présenté, Richard Eckert et cie. La manufacture était implantée à Volkstedt près de Rudolstadt. J'ai déjà eu l'occasion de présenter cette citée aux multiples porcelaineries, lorsque j'ai parlé de la manufacture Schäfer et Vater.
La manufacture de porcelaine Triebner, Ens & Eckert est fondée en 1876. Elle fabrique essentiellement des statuettes.


Triebner, Ens & Eckert. Allégorie de l'Eté. Vers 1876-1877.


En 1894, Richard Eckert fonde la manufacture Eckert & cie. Celle-ci va exister jusqu'en 1930, date où elle va fusionner avec la manufacture Älstete Volkestester Porzellanfabrik.
La manufacture Eckert & cie produit essentiellement des figurines de très grande qualité dans des styles assez variées allant de pièces inspirées du Meissen du XVIIIème siècle à des pièces d'un Art Nouveau exubérant.

Quelques pièces inspirées de Meissen.






Statuette de style néo-classique.


Eckert & cie a produit aussi des pièces en porcelaine blanche, là encore inspirées par des pièces du XVIIIème.

St-Jean.


Der Alte Fritz (surnom du Roi de Prusse, Frédéric II).



La Lecture. Biscuit blanc.


Collection personnelle.


Les pièces Art Nouveau mêlent, le plus souvent, des entrelacs végétaux et des figures humaines selon des dessins extrêmement compliqué et chargés.

Jeune fille au Tambourin.


Collection personnelle.

Vase "Bonne Nuit".


Paire de vases.


Vide-poche.

Collection personnelle.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire