samedi 21 avril 2012

Brasseries et cafés VII : A la mort subite, Bruxelles

Autour des années 1910, Théophile Vossen tenait un café, La Cour Royale, où les bruxellois jouaient les tournées à un jeu de dés appelé le Pitjesbak, équivalent de notre 421. Lorsque le temps pressait la partie se jouait en un seul coup appelé Mort Subite.
Vossen rebaptisa donc son café A la mort subite, et la bière qu'il créa prit aussi le même nom. 
En 1927, le café du déménager et s'installer rue Montagne-aux-herbes-potagères.
Il y a peu d'informations sur le décorateur du café. Celui-ci s'étire tout en longueur jusqu'à un ecalier qui accède à une galerie. Le décor est d'inpiration Louis XVI et hésite entre l'Art Nouveau et l'Art Déco. Le café a été restauré il y a quelques années, le balcon de la galerie étant de nouveau dégagé et mis en valeur.
S'il n'est pas le plus beau café ancien de Bruxelles, A La mort subite est en tout cas un des plus sympathiques.


Façade du café A la mort subite.


La salle depuis l'entrée.


La salle depuis les escaliers de la galerie.


Détails de la décoration de la salle.


Le comptoir de la brasserie.


Vue sur la galerie du premier étage.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire