dimanche 22 avril 2012

Aalesund, la résurrection d'une ville

Aalesund est un port de pêche norvégien située à 200 km environ au nord-est de Bergen. La ville compte environ 40.000 habitants. Fondée en 1824, elle est située sur trois îles dans la région des fjords les plus spectaculaires du pays.


Carte de Norvège. La ville d'Aalesund est entourée en rouge.


Panorama du site d'Aalesund.


Vue générale de la ville d'Aalesund depuis une 
colline environnante.


Au XIXème siècle, comme la majorité des villes norvégiennes, Aalesund est essentiellement construite en bois. C'est pendant la nuit du 23 janvier 1904 qu'un incendie se déclare, attisé par une violente tempête. lorsque l'incendie est maîtrisé, 900 maisons ont été détruites et 12 000 personnes sont sans abri. Le tracé même des rues a disparu.

Photographie d'Aalesund avant l'incendie de 1904, 
entre 1890 et 1900.


Photographie de la ville d'Aalesund après l'incendie de 1904.


C'est l'architecte norvégien Henrik Nissen (1848-1915) qui est chargé de diriger la reconstruction de la ville. Nissen est un architecte chevronné qui a beaucoup construit, notamment à Oslo, dans des styles très variés, depuis le néogothique jusqu'au néo-classique. Après des études d'architecture à Berlin, Nissen a eu une carrière brillante : président de l'Association des architectes norvégiens, membre de jury de concours, architecte en chef de la ville d'Oslo entre 1904 et 1906. Membre du Parti Conservateur, il est député de 1897 à 1901.

Immeuble du Prinsens Gate, Oslo. 1880.


Loge maçonnique, Oslo. 1890-1894. 


Eglise de Hoevik.


Ecole Hartvig Nissens, Oslo. 1898.


Caisse d'épargne, Oslo. 1901.


La mise en chantier de la reconstruction va se fonder sur le livre de l"architecte et urbaniste autrichien Camillo Sitte (1843-1903), L'Art de bâtir les villes (1889).

Photographie de Camillo Sitte.


Fasciné par les villes italiennes comme Florence ou Sienne, Sitte critique la vision purement utilitariste de l'urbanisme du XIXème siècle. Il souligne l'importance des places, de la dissymétrie des espaces, de la présence d'œuvres d'art, et des parcs et jardins dans le fonctionnement d'une ville. Il écrit : Une ville doit être bâtie de façon à donner à ses habitants la sécurité et le bonheur. Pour atteindre ce but, il ne suffit pas de la science d'un technicien, il faut encore le talent d'un artiste. Qui s'inquiète aujourd'hui de la création des villes en tant qu'œuvre d'art ? On ne voit généralement dans cette question qu'un problème technique à résoudre ; à chaque nouvelle occasion des plans de quartier sont étudiés avec un point de vue exclusivement technique comme s'il s'agissait du tracé d'une voie ferrée, ou de toute autre question étrangère à l'art.
Lors de la reconstruction d'Aalesund, on a suivi les préceptes de Camillo Sitte, en ne prenant pas un plan en damier et en intégrant dans le cité les bâtiments administratifs. Cependant, pour conserver une certaines harmonie, Nissen a fixé des normes, comme la hauteur des édifices ou la hauteur des cheminées.
Un autre protagoniste va intervenir dans la reconstruction d'Aalesund. L'Empereur d'Allemagne Guillaume II passait une grande partie de ses vacances à bord de son yacht, Le SMY Hohenzollern II entre 1893 et 1914. 

Carl Saltzmann (1847-1923). Le yacht du Kaiser
Hohenzollern II en croisière sous escorte en 
Mer du Nord. Huile sur toile, 1904.


Il adorait la côte norvégienne et apprenant la destruction d'Aalesund, il dépêche sur place des artistans et des architectes à ses frais. C'est sans doute ce qui explique l'aspect assez germanique de l'architecture de la cité, ajouter au fait que la majorité des architectes norvégiens faisaient leurs études en Allemagne.
La ville d'Aalesund va donc être reconstruite en Jugendstil entre 1904 et 1910. C'est un exemple unique d'une ville pratiquement entièrement bâtie en style Art Nouveau.
Un évènement politique va aussi influencer l'architecture de Aalesund. En 1905, la Norvège acquiert son indépendance totale. En effet depuis le Traité de Kiel en 1814, la Suède et la Norvège, bien qu'ayant des gouvernements différents, sont gouvernées par le même souverain suédois. Suite à des problèmes liés au fait que les affaires étrangères sont menées par la Suède, la Norvège déclare son indépendance et prend pour roi Charles de Danemark qui monte sur le trône sous le nom de Haakon VII (1872-1957). La fierté nationale retrouvée s'exprime à Aalesund par la décoration des bâtiments utilisant des motifs vikings et médiévaux, les deux grandes périodes de l'histoire norvégienne.

Ornements d'inspiration viking sur deux 
immeubles d'Aalesund.



Les rues de la ville sont donc assez tortueuses et bordées de magnifiques immeubles Jugendstil de deux ou trois étages. De nombreuses maisons sont ornées de tours se référant à la période médiévale. D'autres présentent des ornements de stuc plus spécifiquement Art Nouveau ou des oriels.




Architecte Harald Krohg Stabell. 1906-1908.



Rénovation d'un ancien bâtiment. Architecte 
Oivin Berg Grimnes. 1919-1923.






Maison Johannes Haugland. Architecte 
Harald Krohg Stabell. 1905-1907.




L'architecte le plus important ayant participé à la reconstruction de la ville est Hagbarth Martin Schytte-Berg (1860-1944). Il a fait ses études à l'Institut technique de Trondheim entre 1879 et 1882 puis à l'Ecole supérieure polytechnique de Hanovre en Allemagne entre 1882 et 1883. Il s'installe ensuite comme architecte à Oslo puis à Skien à 100 km au sud-ouest de la capitale. Il reprend ses études à Berlin entre 1889 et 1890 afin d'étudier l'architecture religieuse.

Photographie de Hagbarth Martin Schytte-Berg. Vers 1890.


De 1890 à 1895, il s'installe de nouveau à Skien. En 1894, il dirige la construction de l'église de Skien dans un style résolument néo-gothique.






En 1895, il s'installe à Oslo où il restera jusqu'en 1904. Il construit de nombreux bâtiments, notamment l'actuelle ambassade d'Argentine dans un style éclectique proche de ce que les architectes allemand édifiait pour la bourgeoisie.


Dans un court texte, Schytte-Berg a décrit son itinéraire : D'abord j'ai suivi le style gothique en progressant vers la Renaissance, mais plus tard, et en particulier à Aalesund, je me suis libéré et j'ai essayé de donner à mon travail une direction plus personnelle et plus nationale, non seulement en terme de décoration mais aussi en regard de l'ensemble.
Cette direction nationale à son travail, on la voit à l'œuvre dans la Villa Heiberg qu'il construit entre 1897 et 1898 dans la ville de Hamar à 100 km au nord d'Oslo. Cette villa en bois, reprend l'architecture traditionnelle à l'extérieur alors que l'intérieur montre un décor de style victorien.

Vues extérieures de la Villa Heiberg, Hamar. 
Etat actuel. 1897-1898.



Vues extérieures de la Villa Heiberg. Photographies de 1898.



Projet de Schytte-Berg pour une des façades.  
Encre sur papier, 1897.


Détails du toit. Etat actuel.


Détails du toit. Photographie de 1898.


Le salon. Photographie de 1898.


Plafond du salon. Etat actuel après restauration.


Médaillon du plafond du salon.


Détail du décor du plafond du salon.


Le hall d'entrée.


L'escalier.



Le palier du premier étage.



Entre 1901 et 1903, l'architecte dirige la construction de la petite église de Fagerborg, commune située dans la banlieue d'Oslo. L'extérieure, en pierre est austère et ne présente aucun ornement. L'ajout de tours rondes renforcent l'aspect de forteresse trapue qu'elle adopte. 




L'intérieur, d'une grande légèreté, tranche avec l'extérieur. Sa charpente apparente évoque l'art roman anglais (cathédrale de Durham) aussi bien que les vaisseaux viking.


Le verrier et mosaïste hongrois Max Roth (1865-1944) a dessiné en 1903 le vitrail de la Résurrection.


Entre 1904 et 1908, Schytte-Berg s'installe à Aalesund. Il va construire de nombreux édifices d'une facture nettement plus influencé par le Jugendstil. Le plus caractéristique est la Pharmacie du Cygne (1904-1907), qui a été transformée en musée du Jugendstil il y a quelques années.
L'extérieur en grosses pierres de taille est assez austère même si la tour d'angle et un oriel animent la façade. L'architecte a repris ici le modèle de l'église de Fagerborg en remplaçant la tour en poivrière par une tour d'inspiration baroque. On remarquera que les trois façades sont très différentes dans la conception.

Façade de la Pharmacie du Cygne, Aalesund. 1904-1907.




L'épaisse colonne qui soutient la tour et délimite un auvent marquant l'entrée de la pharmacie est ornée d'un chapiteau inspiré de l'art viking sculpté par Marvin Dahlus.


Cette inspiration viking est beaucoup plus manifeste sur les portes, particulièrement sur le montant central de la double-porte vitrée.



L'intérieur de la pharmacie présente une grande unité. Le grand comptoir et les rayonnages présentent les mêmes ornements, notamment des têtes de chouette stylisées. L'ensemble de cette salle montre un certain géométrisme qui n'est pas sans rappeler la Sécession Viennoise.






Une grande partie de l'intérieur originel de la maison et les vitraux ont été épargnés par le temps.

L'escalier.



La salle à manger, contrairement à l'officine, est d'un style nettement Art Nouveau. Elle est proche des modèles français ou belges et notamment de Horta.



Deux vases en verre à monture en argent. 
Travail scandinave, vers 1900.


Entre 1904 et 1907 Schytte-Berg réalise plusieurs petits immeubles à Aalesund, caractérisés par une grande économie de moyen et souvent, la présence de fausses échauguettes marquant l'angle entre deux façades.

Immeuble, Aalesund. 1904.


Immeuble Notenesgata, Aalesund, 1906.


Immeuble place St-Olaf, Aalsund, 1906.


En 1907, l'architecte dirige la construction de la Villa Devold qui tranche avec le reste de sa production. La présence du fronton arrondi et du bow-window en maçonnerie sont très surprenantes. L'influence allemande est très marquée dans cette superbe maison dont les seuls ornements se situe au dessus du porche et des baies en plein cintre. Les bandeaux situées sous les toits sont d'une très grande élégance. Les vitraux sont aussi d'une grande simplicité.












A partir de 1908, Schytte-Berg s'installe à Trondheim. Il y restera jusqu'à sa mort en 1944.

Immeuble Krambugata, Trondheim, 1908.


D'autres architectes sont intervenus à Aalesund. C'est le cas de Alfred Christian Dahl (1857-1940) et Carl August Michalsen (1869-1940) qui travaillait indépendamment à Oslo et se sont associé lors de leur séjour à Aalesund entre 1904 et 1908.

Carl Michalsen. Immeuble Franck-gaarden, 
Oslo. 1899-1902.



Carl Michalsen. Pharmacie L'Etoile du Nord, Oslo. 1899.


Alfred Christian Dahl. Usine Kiellands, Oslo. 1910-1911.



Une de leur première réalisation à Aalesund est la Villa Westvig construite pour un important patron de pêcheries. c'est un bâtiment très sobre, influencé par le néo-gothique, mais très épuré. 

Michalsen et Dahl Villa Westvig, Aalesund. 1904-1905.




Entre 1904 et 1907, les deux architecte construise une maison sur la rue Kaiser Wilhelm. Elle reprend le modèle des maisons nordiques médiévales avec le haut pignon  et le rez-de-chaussée occupé par la porte et une baie en anse de panier correspondant à la boutique. 

Michalsen et Dahl. Maison Kaiser Wilhelm gate, 
Aalesund. 1904-1907.


En opposition totale avec ce style très sobre, le duo d'architectes construira des maisons beaucoup plus marqué par le Jugendstil et ses ornements floraux, comme on le voit sur le pignon d'une villa ou sur la Villa Lied et ses pignons en forme de vague.

Michalsen et Dahl. Pignon d'une maison à Aalesund. 1905.


Michalsen et Dahl. Villa Lied, Aalesund. 1906.


Michalsen et Dahl. Immeuble Henriksengaarden, 
Aalsund. 1905-1907.


Un autre architecte norvégien important à être intervenu à Aalesund est Karl Norum. Norum est né en 1852 non loin de Trondheim et c'est dans sa ville natale et dans la région qu'il a construit ses bâtiments les plus importants. 

Photographie de Karl Norum.


Ses premières œuvres à Trondheim sont marquées par l'éclectisme et un certain néo-classicisme.

Karl Norum. Hôtel Britannia, Trondheim. 1895.


Mathesongaarden, Trondheim. 1895-1898.


En 1899, il construit, toujours à Trondheim le restaurant Tivoli entièrement en bois. Il adopte ainsi le style drakkar dont il va devenir un des maîtres. Le style drakkar reprend des éléments décoratifs viking ou supposés tel, notamment les figures de proue ornées d'un dragon. Ce mouvement romantique nationaliste est caractéristique de la Norvège dans la période de son indépendance. Le bâtiment a été détruit dans les années 1960.

Restaurant Tivoli, Trondheim. Photographie de 1905.


Entre 1900 et 1907, Norum va essentiellement travailler dans ce style nationaliste, notamment dans le cadre de l'édification de nombreuses églises et chapelles.

Villa Rognli, Ringve non loin de Trondheim. 1902.


Villa Kvernbakken, Grilstadbekken sur le fjord 
de Trondheim. 1902.





En 1902, Norum dirige la construction de la chapelle de Neiden qui est située à une quarantaine de kilomètres de Kirkenes à l'extrême nord de la Norvège. De plan basilical, elle est parfaitement conservée et les couleurs d'origine ont été conservées aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. 







Pour autant, Norum n'abandonne pas les constructions citadines. En 1903, il dirige la construction d'un immeuble typiquement Jugendstil, Nordregate à Trondheim.


En 1905, c'est à Busknes sur les îles Lofoten qu'il édifie une église dans le style drakkar.




Entre 1904 et 1907, comme la majorité des architectes norvégiens, il participe à la reconstruction d'Aalesund. Son bâtiment le plus important est le siège de l'entreprise Carl E. Roenneberg et Soenner qui date de 1907. Il opte pour une solide construction en grosses pierres de tailles, flanquée d'une tour et ornée de pignon typiquement Jugendstil.

Karl Norum. Projet d'élévation de la façade de l'entreprise Roennebeg et Soenner. Encre, 1906.


Entreprise Roenneberg et Soenner. 1907. 
Photographie d'époque.


Entreprise Roenneberg et Soenner. Etat actuel.




Toujours à Aalesund, Norum construit, en pierre de taille, la maison la plus étroite de la ville, la façade étant large de 2,94 m. 



C'est la même année 1907, que Norum entreprend la construction de l'église de Veoey sur une île située au nord d'Alesund, typique du style drakkar




En 1911, l'année de son décès, Karl Norum réalise un bâtiment de poste à Trondheim dans un style qui rappelle beaucoup ce qu'il avait fait à Aalesund. On peut remarquer, cependant, que les pignons ont perdu leur galbe typique du Jugendstil.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire