lundi 2 avril 2012

Brasseries et cafés V : L'Hôtel Europa à Prague

L'Hôtel Europa à Prague a été construit sur la Place Venceslas, en réalité une large avenue, qui est le lieu historique par excellence de l'une des plus belles villes d'Europe. Rappelons le suicide de l'étudiant Jan Palach, qui s'est immolé par le feu au pied de la statue du saint patron de la Bohème en janvier 1969 pour protester contre la normalisation soviétique qui s'était abattue sur la Tchécoslovaquie après le Printemps de Prague

Photographie de Jan Palach, pour ne jamais oublier
ceux qui sont morts pour la liberté.



Place Venceslas à Prague. Vue générale.



Un premier édifice avait été installé en 1899 qui portait le nom de Archiduc Etienne


Carte postale. L'Hôtel Archiduc Etienne. Vers 1900.


C'est entre 1903 et 1906 que les architectes Bedrich Bendelmayer et Alois Dryak dirigèrent la construction du bâtiment actuel en style Secession.
Bedrich Bendelmayer est né en 1871. Sculpteur et architecte, il a construit de nombreux immeubles à Prague entre 1905 et 1913. On lui doit aussi les Bains Publics de Plzen (1928-1931). Il est mort en 1932.


Bedrich Bendelmayer. Athlète. Bronze, vers 1900.


Bedrich Bendelmayer. Projet. Aquarelle, 1903.


Bedrich Bendelmayer. Immeuble avec atelier 
d'artiste, Prague. 1903-1904.


Alois Dryak est né en 1872. Il a construit de nombreux bâtiments dans la capitale tchécoslovaque et dans des villes comme Ceska Trebova à 100 km à l'est de Prague. 

Photographie d'Alois Dryak.


Alois Dryak. Ancien Hôtel Garni, Prague. 1905.


Alois Dryak. Villa Vyskocil, Ceska Trebova. Vers 1910.




Alois Dryak. Lycée de Ceska Trebova. 1909.



Alois Dryak. Villa du directeur du lycée, 
Ceska Trebova. 1909.


Alois Dryak est aussi le concepteur du piédestal de la statue de Saint Venceslas sur la place éponyme de Prague. Il est mort en 1932.


Bedrich Bendelmayer et Alois Dryak ont tous deux été élèves de Bedrich Ohmann (1858-1927). Celui-ci les associe à la construction de l'un des premiers bâtiments Art Nouveau de Prague, l'Hôtel Central, dont il ne subsiste que la façade.

Bedrich Ohmann, Bedrich Bendelmayer, Alois Dryak. 
Hôtel Central, Prague. 1899-1902.




La façade de l'Hôtel Europa est typiquement Sécession avec un oriel central et un grand fronton semi-circulaire très décoré s'opposant à la relative sobriété de la façade. 

Bendelmeyer et Dryak. Façade de l'Hôtel Europa.


Le tympan du fronton est ornée d'une mosaïque et surmontée d'un groupe de trois femmes portant une lanterne.





La décoration sculptée est due à Ladislav Saloun (1870-1946), qui est un  des artistes les plus importants de la période Sécession à Prague. Son œuvre la plus connue est le Monument à Jan Hus (1915) sur la Place de la Vieille Ville à Prague.


On lui doit aussi la statue de Rabbi Löwe avec le Golem sur la façade du Nouvel Hôtel de Ville, d'après la vieille légende popularisée par Gustav Meyrink (1868-1932), dans son roman Le Golem (1915).


Baigneuse. Bronze, 1910.


Forgeron. Bronze, 1910.


Tête de Jan Hus. Bronze, 1915.


La jeune fille et le diable. Marbre.


Mascaron sur la Maison Municipale, Prague. 1905-1912.


Statues de l'entrée de la galerie d'Art Moderne. 1912.


Ladislav Saloun était aussi architecte. Entre 1908 et 1911, il a construit sa villa-atelier dans le quartier de Vinohrady. Cet extraordinaire bâtiment, d'une grande audace esthétique a été restauré entre 2007 et 2008.

Extérieur de la villa-atelier, Prague Vinohrady. 1908-1911.



Galerie de l'atelier.


La porte d'entrée évoque par sa forme et sa massivité, la Porte des Lionnes à Mycène. Cette proximité est renforcée par la citation en grec qui orne le linteau.


Porte des Lionnes, Mycène. Environ 1250 avant JC.


Le mascaron de la porte d'entrée.


Intérieur de l'atelier.


La devanture de l'hôtel derrière laquelle se trouve le café et le restaurant est orné d'une superbe marquise à l'ornementation typiquement sécessionniste.


Deux autres architectes sont intervenus pour la décoration intérieur, Bohumil Hübschmann et Jan Letzel.
Bohumil Hübschmann (1878-1961) a eu une très longue carrière. Etudiant à Prague, il a été influencé par Otto Wagner. Dans les années 1900-1915, il a beaucoup construit dans une petite ville située à 30 km au nord de Prague, Melnik. De nombreuses réalisations sont encore visibles.

Photographie de Bohumil Hübschmann.


Villa Zilkova, Melnik. 1899.





Villa Siebürger, Prague. 1908-1909.


Villa, Melnik. 1914-1915.





Contrairement à Hübschmann, Jan Letzel (1880-1925) mourût jeune. Ii étudia sous la direction de Jan Kotera (1871-1923) qui avait été lui-même élève de Otto Wagner. Diplômé en 1904, c'est à cette période qu'il intervint dans la décoration intérieur de l'Hôtel Europa

Dessin pour un projet de Jan Letzel, 1905.


En 1907, il s'installa au japon où il construisit de nombreux bâtiments dont la majorité ont disparu.

Photographie de Jan Letzel en costume japonais.


Portail pour une propriété à Tokyo. Vers 1909.


Le Matshushima Park Hôtel fut construit en 1913 dans la baie du même nom, non loin de Sendaï. Il fut détruit par un incendie en 1969.

Vues extérieures. Photographies anciennes.




La salle de billard et le bar.


La salle à manger.


En 1915, il construit un bâtiment de l'Université Sophia de Tokyo, aujourd'hui disparu.


En 1916, il dirige la construction du Hall d'Expositions Commerciales de Hiroshima. Ce bâtiment marque une date dans l'architecture japonaise car il est des premiers à introduire des éléments occidentaux de la Sécession Viennoise au japon, notamment avec son dôme en cuivre.

Hall d'Exposition, Hiroshima. Photos anciennes.



Ce sont les ruines de ce bâtiment qui sont devenues le symbole du martyr d'Hiroshima sous le nom de Dôme de la Bombe A ou Dôme de la Paix.




A partir de 1918, date de l'indépendance de son pays, Jan Letzel devient attaché commercial à l'ambassade de Tchécoslovaquie au Japon et ferme son bureau d'architecture. Il rentre définitivement dans son pays après la grand séisme de 1923 qui détruit presque entièrement Tokyo. Il meurt en 1925.

Photographie de Jan Letzel après son 
retour en Tchécoslovaquie.


L'intérieur du café et du restaurant de l'Hôtel Europa est typiquement sécession et particulièrement bien conservé. Le café s'étend sur deux étages, le second constituant une galerie.

Café. Vue générale.





Le lustre décorant le plafond du café.


Une table d'origine du café.


Quelques détails décoratifs du café.



Une légende raconte que la salle de restaurant serait le modèle sur lequel la grande salle de restaurant du Titanic aurait été édifiée. Il n'y a aucune preuve de la véracité de cette affirmation et la comparaison avec les photos d'époque n'a rien de probant. En tout cas, la salle à manger est un exemple superbe d'Art Nouveau.





Deux photographies de la salle à manger des 
1ère classe du Titanic. 1912.



Le grand hall d'entrée et l'escalier de l'hôtel ont aussi été conservés. On admirera la beauté de la rampe en bronze.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire